Stage "Nouveaux programmes de maternelle" 05/2015

12 mai 2015 - Enseigner en maternelle


Les programmes de la maternelle mis en place à la rentrée 2015 entérinent la mise en place du Cycle 1. C’est une dynamique de parcours qui est ainsi encouragée. De la Toute Petite Section (TPS) à la Grande Section (GS) nous sommes invités à mieux répondre aux besoins de l’enfant et non de l’élève. Il ne s’agit pas ici d’un bouleversement des pratiques pédagogique mais davantage d’une volonté de faire de l’école, un support de développement. Apprendre suppose la répétition et c’est au quotidien qu’il faudra explorer les cinq domaines d’apprentissage :
• Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions.
• Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique.
• Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques.
• Construire les premiers outils pour structurer sa pensée.
• Explorer le monde.
Progressivement et à son rythme l’enfant se construit comme une personne singulière au sein d’un groupe. Il faut ainsi trouver un équilibre entre l’école du « laisser grandir » et « l’école primarisée » qui anticipe la scolarité obligatoire. Il faut à la fois favoriser l’émergence d’une identité personnelle et celle du futur citoyen solidaire. Le pari est osé et demande une vraie réflexion d’équipe, incluant l’ensemble des personnels. Les ruptures doivent s’effacer pour accepter des évolutions différentes. C’est le sens d’une école bienveillante qui vise à aider l’enfant à développer l’estime de soi et la confiance. Ainsi, dans le jeu, si important pour se construire, on ne joue pas pour apprendre mais on apprend en jouant.
Dans ce premier contact avec l’école les enfants connaissent les affres de la séparation. D’où la nécessiter d’un dialogue régulier entre l’enseignant et les familles. Il faut, rassurer, développer la confiance en faisant comprendre le sens des activités menées en classe. Les continuités doivent faire l’objet d’une attention particulière. Que faisait l’enfant avant d’intégrer l’école, et où ira il ensuite ? Il faut limiter les risques d’une école certes autonome, mais repliée sur elle-même.
L’évaluation doit tenir compte de la diversité et valoriser les progrès, elle est un outil de régulation pour l’enseignant.
La loi de refondation de l’Ecole fait de la maternelle le lieu fondamentale d’une bonne intégration de l’enfant dans la société. Sa mission principale est bien de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.


Le mur du stage : http://fr.padlet.com/pascal_dellaqu1/y28vkk4mwi2u
 


Voir en ligne : Le mur du stage