Mise en place de la réforme du collège en mathématiques au Cycle 3

18 janvier 2017 - Mathématiques


Ce stage avait pour objectif de favoriser la mise en œuvre des programmes du C3 en mathématiques. Bien entendu, il regroupait des enseignants et formateurs des deux degrés. Nous avons commencé par prendre un temps de réflexion sur l’esprit des programmes, tels qu’ils ont été pensés par le Conseil Supérieur des Programmes. Cela nous a permis de vérifier que c’est bien le Socle Commun de Compétences, de Connaissances et de Culture qui est premier.
Les programmes ne sont qu’un outil au service des équipes, des balises qui mènent les élèves vers le socle. Le cycle 3 n’est pas majoritairement disciplinaire, ce sont les enseignements qui permettent aux élèves de construire les compétences que chacun doit maîtriser à la sortie de l’école du socle.


Notre choix a été de traiter principalement l’initiation à la programmation, qui est nouvelle dans les programmes, sachant que la méthode et l’esprit pour établir des progressions spiralaires, à partir des niveaux de difficultés d’une même situation pouvaient être transférés à d’autres compétences mathématiques.


Deux situations de programmation sans ordinateur ont été proposées, il s’agissait de construire un programme de construction géométrique, puis de coder un déplacement. Les groupes étaient successivement placer en situation de concepteurs puis de réalisateurs.


A partir de ces deux situations simples, les niveaux de difficultés des figures et des parcours, les contraintes ; descriptions vocales, vidéos, écrites, symboliques, construction à main levée, instrumentée, avec logiciels, sans utiliser certains mots, en pouvant se déplacer ou non, ont permis de constater le potentiel de progressivité et donc de propositions, d’adaptation auprès des élèves qu’ils génèrent.

Nous avons pu nous rendre compte à quel point la résolution de problème est porteuse d’engagement intellectuel, de motivation, de pluridisciplinarité, de sens. De nombreuses compétences sont mises en jeu, il appartient aux enseignants et aux équipes de choisir pour chaque situation, celles qui seront particulièrement travaillées, mises en évidence et évaluées progressivement.


Une situation avec les tablettes, en utilisant le logiciel Scratch Junior, a permis de vérifier que rapidement, tous les enseignants, quelles que soient leur connaissances préalables, étaient capables de programmer des déplacements et des actions.

Les collègues ont travaillé sur les textes des nouveaux programmes et des évolutions que cela impose dans le nouveau C3.
Ils ont commencé des progressions qu’ils poursuivront grâce au support de la FOAD et de M@gistère.


Les documents proposés par les formateurs et produits par les stagiaires sont en PJ.


Se connecter à la session M@gistère :
https://magistere.education.fr/efe/login/