Pratiquer l’évaluation positive en EPS au C3

13 mars 2017 - Education physique et sportive


Les ressources sont sur le mur du stage : https://padlet.com/pascal_dellaqu1/evaluer_positivement_en_eps#


 


Ce stage avait pour objectif de favoriser la pratique de l’évaluation positive en C3, mais aussi dans les autres cycles, en EPS, mais aussi dans les autres disciplines.


S’il n’y a pas de définition officielle de l’évaluation positive, on s’aperçoit vite que cette procédure générale relève de concepts plus anciens : l’enseignement et l’évaluation par compétence, la pédagogie différenciée, la pédagogie de la réussite, la pédagogie de contrat. Il s’agit dans tous les cas de tenir compte de l’élève, d’évaluer sans dévaluer, de permettre l’auto-évaluation, de mesurer le progrès et non le manque, de donner une perspective d’apprentissage accessible.


Les débats ont montré que pratiquer l’évaluation relève de choix :
la place de l’élève dans le système éducatif, la place de la compétition dans la proposition pédagogique, la place de l’apprentissage et des situations pédagogiques proposées par les les enseignants au jour le jour pour faire progresser chaque élève et le rendre acteur de sa progression, de son parcours scolaire.


Les principes d’éducabilité et d’équité doivent être observable pour chaque élève. La confiance en soi et l’estime de soi sont primordiales, il est nécessaire de limiter les situations de comparaisons sociales et de se focaliser sur l’évaluation des progrès et des outils et moyens pour permettre ces progressions.


La réforme de l’école obligatoire, de la mise en place des nouveaux programmes répond aux difficultés du système éducatif à former les élèves afin qu’ils obtiennent tous des qualifications (qui correspondent à leur projets) et qu’ils s’insèrent harmonieusement dans la société.


Comme le précise Michel Lussaut, Président du Conseil des Programmes, les programmes d’EPS n’entrent pas par les activités physiques et sportives, les finalités de l’EPS sont de former un citoyen lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué dans le souci du vivre ensemble. Ce sont les cinq domaines du socle qui sont concernés et qui peuvent se traduire par des compétences générales de motricité, méthodologie, citoyenneté, santé et culture.


En EPS, le fil rouge sera bien sûr celui de la motricité, mais des fils bleus concernant les aspets méthodologiques et sociaux vont participer à la validation du S4C.


L’Evalution Par Indicateur de Compétences qui formulent les niveaux de maîtrise d’une compétence avec des indicateurs observables et observés (rôles d’observateur et de conseil) doit permettre une clarté cognitive et un engagement de tous les élèves.


Le nouveau cycle 3 oblige les équipes des deux degrés à réfléchir sur cette question de l’évaluation qui sous-tend les pratiques. Si l’on veut être explicite et cohérent avec les élèves, il faut une construire une continuité dans les apprentissages, dans les modes et outils d’évaluation.
Cela fait partie de nos compétences professionnelles définies dans notre référentiel.


Voir en ligne : Les ressources sur le mur du stage